Biographie de l'ombudsman

Veterans Ombudsman, Chief Warrant Officer Guy Parent (retired)

L’ombudsman des vétérans, L'Adjudant-chef à la retraite
Guy Parent.

L'Adjudant-chef à la retraite Guy Parent a été nommé deuxième ombudsman des vétérans pour une période de cinq ans en novembre 2010, un mandat qui a été renouvelé pour trois ans en 2015. Grâce à cette dernière nomination, il compte maintenant plus de 50 ans au service des Canadiens et des Canadiennes dans maintes fonctions militaires et civiles.

À la suite de ses études secondaires en 1964, Guy Parent joint les Forces canadiennes. Il est alors entraîné en tant que technicien en recherche et sauvetage, fonction qu'il occupera pour les trois décennies suivantes.Au moment de sa graduation en 1972, Guy Parent est qualifié en tant que ambulancier paramédical, maître parachutiste, maître plongeur, instructeur d'alpinisme et instructeur de survie.

En 1989, il assume la fonction d'Adjudant-chef de la base à Summerside (Î.-P.-É), où il est en charge des relations entre le personnel de la base et celui du quartier général des Forces aériennes. Dans le cadre de cette affectation, il a mené diverses enquêtes internes et administratives au nom du commandant de la base.

Nommé au poste d'Adjudant-chef du Commandement aérien en 1991, il a agi en tant que conseiller sur les questions liées au personnel et à leur qualité de vie. À travers de nombreuses visites publiques des unités aériennes, il a pu prendre la mesure de l'impact des politiques sur les membres du personnel et ébaucher des recommandations destinées au commandant.

Il est nommé de nouveau en 1995, cette fois au rang d'Adjudant-chef des Forces canadiennes, le grade le plus élevé pour un militaire de rang. À ce titre, il représente 47 000 militaires de rang et soldats qui sont, ou seront bientôt, des vétérans. À la requête du Gouverneur Général, l'Adjudant-chef Parent sert aussi en tant que membre du Conseil des Forces armées, ce qui lui fournit une occasion d'influencer la doctrine et les politiques au niveau stratégique.

En 1999, il est affecté en Égypte où il sert en tant que sergent-major d'une force multinationale défendant le Sinaï conformément aux accords de Camp David. Là, il désamorce des situations conflictuelles entre du personnel militaire de 14 pays différents à travers la médiation et la résolution de conflits.

Suite à sa retraite des Forces canadiennes en 2001, l'Adjudant-chef Parent joint le bureau de l'ombudsman de la Défense nationale et des Forces canadiennes où il assume des responsabilités croissantes, d'abord en tant qu'enquêteur et plus tard comme directeur des enquêtes et directeur de l'Équipe d'intervention spéciale de l'ombudsman.

Sa vaste expérience et son souci du détail l'amènent à être recruté par le bureau de l'ombudsman des vétérans en 2008 où il sert en tant que directeur des enquêtes jusqu'à sa nomination au poste d'ombudsman. Son expérience de travail avec Anciens Combattants Canada lui a permis d'acquérir une connaissance profonde des programmes, politiques et procédures reliées aux vétérans et à apprécier l'importance du mandat de l'ombudsman.

L'Adjudant-chef Parent est parfaitement bilingue et a voyagé en Europe, en Afrique, au Proche-Orient et en Amérique du Sud au nom des Forces canadiennes et de la Défense nationale.

M. Parent et sa femme demeurent maintenant à Gatineau, Québec. Ils ont trois fils, trois belles-filles et sept petits-enfants.